418 387-2555
slider10

HISTORIQUE

La situation en Nouvelle-Beauce en 2011

En 2011, la MRC de La Nouvelle-Beauce comptait 15 médecins pour assurer les soins d’une population vieillissante et grandissante, et de ces 15 médecins, six (6) étaient âgés de plus de 60 ans, six (6) avaient entre 50-59 ans et trois (3) avaient entre 40-49 ans. Malgré les efforts des médecins en place, seulement deux nouveaux médecins avaient décidé de pratiquer dans notre région au cours des 20 années précédentes. Les structures organisationnelles de travail ne leur offraient pas ce qu’ils recherchaient et les cliniques existantes n’étaient pas suffisamment attrayantes pour les retenir dans notre région. Pour répondre à la demande de la population et pour combler les besoins actuels et futurs des patients, nous devions recruter de nouveaux médecins. Idéalement, La Nouvelle-Beauce avait besoin d’une dizaine de médecins de plus pour combler les besoins de sa population. Avec de nombreux médecins approchant une retraite bien méritée, il nous fallait donc agir rapidement afin de rendre La Nouvelle-Beauce attrayante et devenir la destination de choix des jeunes médecins.

Près de 50 % de la population de La Nouvelle-Beauce n’avait pas de médecin de famille. Le département régional de médecine n’octroyait qu’une dizaine de permis de pratique par année pour les nouveaux médecins en Chaudière-Appalaches. Il faut savoir que 25 % de la population de notre région atteindra 65 ans et plus d’ici 2025 et ainsi provoquer de façon exponentielle une hausse de la demande des soins de 1re ligne. Selon l’Institut de la statistique du Québec, la Nouvelle-Beauce enregistrera une croissance de 20 % de sa population entre 2006 et 2031. Devant ces faits, il faut convenir que la situation était plus qu’urgente!

Le projet

Le Centre médical de La Nouvelle-Beauce a vu officiellement le jour le 8 février 2012. Résultat direct du travail effectué par le conseil des maires de la MRC de La Nouvelle-Beauce afin de créer un organisme à but non lucratif (OBNL) dans le but de pallier le manque criant de médecins dans la MRC et de prévenir l’exode des médecins en leur créant un environnement professionnel à la hauteur de leurs attentes. Cet OBNL est propriétaire de la nouvelle clinique médicale régionale de Sainte-Marie et a en plus, le mandat de voir au maintien de quatre cliniques de proximité, à Frampton, Saint-Bernard, Saint-Isidore et Vallée-Jonction, qui ont toutes été rénovées et informatisées au cours des dernières années.

C’est lors de la septième assemblée de ses administrateurs le 13 juin 2012, que l’OBNL décida d’aller de l’avant avec la construction et la gestion d’une clinique médicale régionale à Sainte-Marie, étant donné que toutes les conditions nécessaires à sa concrétisation avaient été réunies, entre autres : l’appui de la population par consultation publique, l’appui de neuf municipalités par voie de résolution, l’engagement formel de 14 médecins du Groupe de médecine familiale Nouvelle-Beauce et les pré-requis financiers nécessaires pour la réalisation de ce projet de 4 500 000 $.
Lors de sa séance ordinaire du 19 juin 2012, le conseil des maires de la MRC de La Nouvelle-Beauce a adopté une résolution qui «…appuie le “Centre médical de La Nouvelle-Beauce” dans sa démarche de concrétiser la construction et la gestion d’une clinique médicale régionale à Sainte-Marie, ainsi que le maintien et la gestion, selon le cas, des cliniques médicales de proximité de Frampton, Saint-Bernard, Saint-Isidore et Vallée-Jonction».

Le projet a mis de l’avant le sens de l’innovation et la créativité de la population.

Dans la recherche de solutions au problème du manque de médecins, le Centre médical de La Nouvelle-Beauce a exploré plusieurs avenues. Il désirait une formule souple qui, toujours tiendrait compte de l’ensemble des besoins de la population de La Nouvelle-Beauce, en plus d’offrir une flexibilité pour maintenir nos médecins vieillissants tout en étant attrayant et adapté pour la pratique des jeunes médecins.

Les dix municipalités participantes au projet de clinique médicale régionale sont : Frampton, Saint-Elzéar, Saint-Isidore, Sainte-Hénédine Sainte-Marguerite, Sainte-Marie, Saints-Anges, Scott, Saint-Bernard et Vallée-Jonction.

Les municipalités et la population consultées

Plus de 700 personnes ont participé aux séances de consultation tenues dans les dix municipalités intéressées à appuyer le projet. Conclusion, 90 à 95 % des gens présents à ces rencontres se sont montrés favorables au projet. Puis, les dix municipalités concernées ont ensuite adopté une même résolution qui stipule qu’en cas de besoin, elles s’engagent à soutenir financièrement l’OBNL au prorata de leur population respective. Ces dix municipalités représentaient plus de 25 665 citoyens en 2012. S’en est suivi une campagne de financement, qui rapporta au-delà de 3 200 000 $.

La mise en opération le 3 juin 2013

Une fois la nouvelle clinique régionale construite à Sainte-Marie, c’est le 3 juin 2013 qu’a eu lieu sa mise en opération et la prise de gestion des cliniques de proximité. Un changement radical pour tous, afin de mieux desservir la population : l’informatisation des dossiers médicaux, centralisation du sans rendez-vous à la clinique régionale, nouvelles cliniques à la fine pointe de la technologie, arrivée de nouveaux médecins, mise en place d’une équipe multidisciplinaire avec infirmières, IPS, spécialistes et l’intégration d’un concept original et innovateur de co-working.